fr en
Films

Parlez-nous d’amour [DERNIÈRE SÉANCE]

Réalisation
Jean-Claude Lord
Pays
Canada (Québec)
Année
1976
Durée
127 minutes
Langue ST
Français
Support
DCP

*Dernière séance le mercredi 11 août*

*Dans le cadre du Ciné-club Post-Moderne – choix de Pascal Plante

« L’existence même de ce film au sein de notre cinématographie québécoise est un petit miracle en soi, tant il tire à boulets rouges sur tout, et tout le monde. À contre tendance des films à caméra-épaule inspirés du cinéma direct de ses contemporains, Parlez-nous d’amour est une œuvre de fiction rigoureusement mise en scène : trépied, dolly et grue au menu à la quasi-grandeur. Ce 4e long-métrage de Jean-Claude Lord est un peu notre Network ou notre Magnolia de chez nous : une critique cinglante du monde de la télévision tendancieuse, mettant en vedette Jacques Boulanger (lui-même animateur télé) dans son unique rôle au cinéma. Rôle duquel il tenta de se dissocier par la suite, d’ailleurs, tant son image au sourire-Colgate télégénique en ressort entaché via un personnage archi-détestable, qui abuse de son pouvoir pour dominer et humilier les moins fortuné.e.s (toujours tristement d’actualité…). On n’a qu’à penser à l’horrifiante scène « d’audition sur le sofa » d’une aspirante jeune chanteuse pour réaliser que l’on ne joue pas dans la dentelle, au contraire. Ironiquement, après un film aussi acerbe sur le milieu de la télé, Jean-Claude Lord fut par la suite tout aussi prolifique au petit écran qu’au grand écran (Lance et compte, Diva, etc.). Comme quoi, avec Parlez-nous d’amour, Lord critiquait un univers dont il connaissait parfaitement les codes. » – Pascal Plante

Billetterie
Réalisation
Jean-Claude Lord
Pays
Canada (Québec)
Année
1976
Durée
127 minutes
Langue ST
Français
Support
DCP
Dans le
cadre de :
LE CINÉ-CLUB POST-MODERNE

Série ponctuelle