fr en
séries

Les récits extraordinaires de Mariano Llinás

Une rétrospective co-présentée par 24 images et Panorama-cinéma, grâce au soutien du Consulat général d’Argentine à Montréal, du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts de Montréal. 

2 films + Discussion

Le réalisateur et scénariste argentin Mariano Llinás est l’un des quatre membres du groupe El Pampero Cine, avec Laura Citarella, Alejo Moguillansky et Agustín Mendilaharzu. Il a réalisé son premier film, le documentaire Balnearios, en 2002. Son film suivant, Historias Extraordinarias (2008), a gagné le prix du meilleur scénario à l’Académie des arts et des sciences cinématographiques d’Argentine, tandis que La Flor (2018) a reçu le prix du public Hubert Bals au festival de Rotterdam. 

Avec La Flor, son œuvre de plus de 14 heures découverte l’an dernier, Mariano Llinás n’a pas seulement signé l’un des plus longs films de l’histoire du cinéma (le décrire en ces simples termes serait un peu court) : il a surtout livré une vertigineuse et folle déclaration d’amour au 7e art. Tourné sur dix ans et trois continents, cette épopée aux accents de Jorge Luis Borges et de Mille et Une Nuits retourne à la nature fantaisiste et incommensurable du cinéma : un art qui peut condenser tous les univers. Dans la lignée de son précédent Historias extraordinarias (2008), La Flor est riche de récits pluriels, de genres divers, de langages et de formes multiples. Créant foncièrement en dehors de et contre l’industrie, Llinás et sa troupe proposent un cinéma aventureux, joyeux et ludique où le plaisir du spectateur consiste à se laisser tromper. Ici, la fiction n’est plus un outil : elle est la matière même du film.

 

 

 

 

À l'affiche
Historias extraordinarias

Lundi 05 août, 18h30

La Flor (partie 1)

Mardi 06 août, 18h30

La Flor (partie 2)

Mercredi 07 août, 18h00

La Flor (partie 3)

Jeudi 08 août, 18h00