fr en
séries

Laura Huertas Millán : Pour une ethnographie décolonisée

Co-présenté par 24 images, les Rencontres internationales du documentaire de Montréal et Momenta. Avec le soutien du Conseil des Arts du Canada.

  • Deux programmes de courts métrages
  • Discussion

L’artiste colombienne Laura Huertas Millán a créé une oeuvre qui emprunte autant au documentaire qu’au film ethnographique et aux arts visuels, tout en remettant en question les conventions de chacun des genres. Sa série de courts métrages sur l’exotisme, tournée entre les jardins botaniques européens et la forêt amazonienne, mêle la science-fiction aux récits des conquistadors et des missionnaires pour déconstruire les représentations coloniales du soi-disant « Nouveau-Monde ». Elle poursuit avec une série de «fiction ethnographiques » où le recours à la fiction permet une libération du regard colonial et la création de nouveaux récits. Dans cette série de courts métrages, c’est l’imagination et l’univers émotionnel des sujets qui guident la construction narrative et esthétique, au-delà du domaine du langage.

Colombienne établie en France, l’artiste Laura Huertas Millán réalise plusieurs œuvres d’art vidéo avant de se consacrer à une pratique cinématographique. Formée au Sensory Ethnography Lab d’Harvard, ainsi qu’aux Beaux-Arts de Paris et au Studio national des arts contemporains Le Fresnoy, elle développe d’abord une série sur l’exotisme (Voyage en la terre autrement dite, 2011, Aequador, 2012), puis poursuit avec une série de « fictions ethnographiques » (Sol negro, 2016, La libertad, 2017, jeny303 et Le labyrinthe, 2018). Les films de Laura Huertas Millán ont été projetés dans de nombreux centres d’arts à travers le monde, en plus d’être sélectionnés entre autres au FIDMarseille, à Doclisboa, au TIFF, à Cinéma du réel, à Carthagène et au FICUNAM.

Une négociation perpétuelle entre le regard documentaire et la mise en scène de la réalité. – Mubi

Ultimement, ce qui unit les films de Millán, c’est la liberté dont ils font preuve – liberté de forme, de contenu et d’influence. – Sight & Sound